COVID-19 :  Les services de livraison de Lallemand Brewing sont actuellement en mesure de fonctionner normalement pour la plupart des pays (États-Unis, Canada, Océanie, Europe continentale, Amérique Latine). Nous continuerons à surveiller la situation et à suivre les conseils et les recommandations de sécurité des agences de santé publique du monde entier.

COVID-19 :  Les services de livraison de Lallemand Brewing sont actuellement en mesure de fonctionner normalement pour la plupart des pays (États-Unis, Canada, Océanie, Europe continentale, Amérique Latine). Nous continuerons à surveiller la situation et à suivre les conseils et les recommandations de sécurité des agences de santé publique du monde entier.

Main image

Levure Lalvin EC-1118

La levure Lalvin EC-1118 représente la « prise de mousse » originale. Elle a été isolée en Champagne. Son emploi est validé par le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC). Son fort caractère compétitif, sa capacité à fermenter à basse température, sa bonne floculation et son excellente tolérance à l’alcool font de la levure Lalvin EC-1118 une excellente souche pour une large gamme d’applications (vins mousseux, vins de fruits, cidre).

Saccharomyces cerevisiae bayanus
Facteur compétitif
Tolérance élevée à l’alcool, jusqu’à 18 %
Courte phase de latence
Taux de fermentation rapide sur une grande gamme de pH
Large plage de températures de fermentation, y compris basse température (optimale entre 15° C à 25° C)
Faible besoin d’azote assimilable
Faible besoin d’O2 (surtout à basse température)
Production d’acidité volatile faible à moyenne
Production moyenne de SO2
Production faible de H2S
Faible formation de mousse

Vinification du vin blanc, rouge et rosé : 25 à 40 g/hl
Fermentation en bouteille secondaire : 50 g/hl
Pour redémarrer la fermentation : 40 g/hl

Remarque : La plage des doses se base sur la teneur en sucre, ainsi que sur l’état sanitaire des raisins et de l’établissement viticole.

Réhydrater la levure Lalvin EC-1118 à raison de 5 fois son poids d’eau potable à 40° C. Laisser reposer au moins 20 minutes puis remuer délicatement, en défaisant occasionnellement les grumeaux. Ajouter au moût.

Notes :
\-La durée totale de la réhydratation ne doit jamais dépasser 45 minutes.
\- Éviter le choc à froid de la levure. La chute de température entre le moût à inoculer et le mode de réhydratation ne doit jamais dépasser 10° C (en cas de doute, contacter votre fournisseur ou Lallemand).
\- Il est indispensable de réhydrater la levure dans un récipient propre.
\-La réhydratation initiale dans le moût est déconseillée.