COVID-19 :  Our delivery services are currently able to function normally for most countries (USA, Canada, Oceania, Continental Europe, Latin America). As we continue to serve you, your safety and the safety of our employees remains our top priority.

COVID-19 :   Our delivery services are currently able to function normally for most countries (USA, Canada, Oceania, Continental Europe, Latin America). As we continue to serve you, your safety and the safety of our employees remains our top priority.

Main image

Levure Lalvin EC-1118

La levure Lalvin EC-1118 représente la « prise de mousse » originale. Elle a été isolée en Champagne. Son emploi est validé par le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC). Son fort caractère compétitif, sa capacité à fermenter à basse température, sa bonne floculation et son excellente tolérance à l’alcool font de la levure Lalvin EC-1118 une excellente souche pour une large gamme d’applications (vins mousseux, vins de fruits, cidre).

Saccharomyces cerevisiae bayanus
Facteur compétitif
Tolérance élevée à l’alcool, jusqu’à 18 %
Courte phase de latence
Taux de fermentation rapide sur une grande gamme de pH
Large plage de températures de fermentation, y compris basse température (optimale entre 15° C à 25° C)
Faible besoin d’azote assimilable
Faible besoin d’O2 (surtout à basse température)
Production d’acidité volatile faible à moyenne
Production moyenne de SO2
Production faible de H2S
Faible formation de mousse

Vinification du vin blanc, rouge et rosé : 25 à 40 g/hl
Fermentation en bouteille secondaire : 50 g/hl
Pour redémarrer la fermentation : 40 g/hl

Remarque : La plage des doses se base sur la teneur en sucre, ainsi que sur l’état sanitaire des raisins et de l’établissement viticole.

Réhydrater la levure Lalvin EC-1118 à raison de 5 fois son poids d’eau potable à 40° C. Laisser reposer au moins 20 minutes puis remuer délicatement, en défaisant occasionnellement les grumeaux. Ajouter au moût.

Notes :
\-La durée totale de la réhydratation ne doit jamais dépasser 45 minutes.
\- Éviter le choc à froid de la levure. La chute de température entre le moût à inoculer et le mode de réhydratation ne doit jamais dépasser 10° C (en cas de doute, contacter votre fournisseur ou Lallemand).
\- Il est indispensable de réhydrater la levure dans un récipient propre.
\-La réhydratation initiale dans le moût est déconseillée.